La démarche « Global Sécurité Initiatives » en Val d’Oise

lse-ecole-ingenieurs-informatiqueGSI est aujourd’hui le premier « think tank » territorial à vocation nationale dédié à la sécurité globale dont le but est de faire face aux nouvelles menaces de toutes natures. Il rassemble les acteurs de l’Etat, des Entreprises et des Territoires.

Lors d’une conférence qui s’est déroulé le 5 juin dernier dans le cadre de « La Fabrique Numérique » à Enghien-les-Bains, Philippe SUEUR, 1er Vice-Président du Conseil départemental du Val D’Oise et Président du CEEVO, Jean-François BENON, Directeur Général du CEEVO, Chantal ROMAND, maire de Mareil-en-France et Secrétaire Générale de GSI Le Club et Gérard PESCH, son fondateur et responsable, ont évoqué les travaux actuellement en cours sur ce sujet.

GSI Le Club a été créé à l’initiative du CEEVO et de l’Association Pays de Roissy-CDG en 2014 dans une démarche originale et structurante et l’actualité de ces derniers mois illustre s’il en était besoin le bien-fondé de cette initiative.

Administrations et entreprises sont confrontées à des risques non identifiés dus à l’accroissement des données (big data, cloud computing, mobilité, …), à la multiplication des interconnexions (internet des objets) et à la sophistication de menaces imprévisibles, asymétriques et polymorphes notamment dans le cyberespace. Les nouveaux usages (voitures connectée, usine du futur 4.0, hôpital numérique, e-santé, smart cities, …) permettent l’écriture de scenarii catastrophes exploitant de nombreuses failles, avec des impacts sur le tissu industriel et sur les citoyens.

Aussi ce « think tank » prône une meilleure gouvernance entre les responsables publics et privés, civils et militaires avec pour objectif de miser sur l’anticipation, et pas seulement sur la mise en conformité, des dispositifs concernant la sécurité des entreprises, des administrations et des collectivités. Il faut prévenir les crises et installer des capacités de résilience à tous les échelons du territoire.

Actuellement, GSI Le Club articule ses travaux autour de 3 thèmes principaux :

  • Définir les besoins et les exigences en matière de sécurité globale
  • Elaborer une offre en mobilisant la filière sûreté-sécurité et maîtrise des risques
  • Construire des démonstrateurs territoriaux

Quatre démonstrateurs ont d’ores et déjà été identifiés : une infrastructure critique de type parc d’activités, un système d’information santé pour l’hôpital numérique, un hinterland logistique de transports intelligents et un plan numérique.

Pour Chantal ROMAND, Secrétaire Générale, « l’ensemble de ces travaux a pour ambition d’avoir une valeur d’exemplarité à l’échelle nationale et internationale ».

Le Val d’Oise bien placé

Toutes les composantes de cette filière sont représentées dans le Val d’Oise puisque le département abrite déjà les plus importants opérateurs mondiaux comme Autoliv Electronic, Morpho, Thales, Atos, Sophos, EMC², Sagem Défense, …

Plus de 500 PME-PMI spécialisées dans cette thématique gravitent autour de la plateforme aéroportuaire de Paris Roissy-CDG.

Le Val d’Oise dispose aussi d’un maillage de laboratoires privés et publics (ESSEC, EISTI, EPMI, …) et c’est à Pontoise que c’est installé le nouveau Pôle Judiciaire de la Gendarmerie Nationale dédié à la criminalité numérique.

Enfin, la COMUE Université Paris-Seine qui regroupe l’Université de Cergy-Pontoise et 12 autres établissements a retenu la sécurité comme projet d’excellence international. www.universiteparisseine.fr

Pour en savoir plus : http://www.gsi-event.com/

entreprendre en vo / juin 2016