Atos achève plus de 200 000 heures de test pour les Jeux Olympiques de Rio 2016

De la gestion des attaques informatiques à celle des catastrophes naturelles, des dispositifs de communication aux médias aux systèmes de sécurité informatique relatifs aux sports, tous les aspects informatiques des Jeux Olympiques ont été intégralement testés et évalués par Atos, ce groupe de conseils et logiciels informatiques ayant son siège dans le Val d’Oise.

En collaboration avec le comité d’organisation des Jeux Olympiques de Rio 2016™ et d’autres partenaires informatiques, une simulation technique complète a mis à l’épreuve le dispositif dans des conditions similaires à celles attendues les 9, 10 et 11 août prochains, les 3 jours les plus chargés des Jeux.

Ce deuxième test grandeur nature est venu clore la stratégie conçue par Atos pour garantir le bon déroulement des Jeux Olympiques les plus connectés de l’histoire. D’août 2014 à mai 2016, 44 événements sportifs créés pour l’occasion ont éprouvé les systèmes informatiques pendant plus de 200 000 heures, notamment sur des aspects comme les accréditations et le portail des volontaires.

Au cours de l’ultime simulation réalisée sur les 22 sites olympiques, l’équipe Atos et son système informatique ont dû faire face à près de 500 scénarios prédéfinis aussi variés qu’une inondation, une coupure réseau, des pannes électriques, de soudaines modifications du calendrier de compétition et des attaques informatiques.

« Atos est en charge de la révolution informatique qui garantira une expérience inoubliable aux centaines de milliers de fans présents à Rio, ainsi qu’aux milliards de spectateurs du monde entier attendus » a expliqué Patrick Adiba, Directeur Commercial Groupe et Directeur Major Events chez Atos. « Cette dernière simulation technique n’est qu’un des principaux jalons du projet Jeux Olympiques d’Atos. La fiabilité de nos systèmes informatiques et la préparation de nos équipes sont primordiales pour assurer le bon déroulement de cet événement sportif mondial sans égal ».

« À l’instar des 7 000 athlètes qui ont pris part aux événements sportifs de test, 450 professionnels de l’informatique du comité d’organisation des Jeux Olympiques de Rio 2016™, d’Atos et d’autres partenaires informatiques ont été poussés dans leurs derniers retranchements pendant plus de 200 000 heures en vue des Jeux de cette année », a déclaré Elly Resende, le Directeur Technologique Rio2016. « La simulation de véritables événements sur les sites olympiques dans des conditions semblables à celles des Jeux permet de préparer les principaux acteurs impliqués et de garantir un événement sans accroc ».

Source : communiqué de presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s